RH 3.0 : Les grands challenges à venir des fonctions RH_background

2020 est une période charnière pour les DRH. D’ici 5 ans, 75 % des effectifs des entreprises appartiendront à la génération Y.

Les directions des ressources humaines auront à répondre à 3 grands défis : répondre aux attentes de ces millenials, travailler sur leur bien être afin de les retenir le plus longtemps possible et gérer l’arrivée massive des nouvelles technologies et en particulier de l’intelligence artificielle.


Répondre aux attentes de la génération Y

La génération des 20 / 35 ans, dite génération Y constitue actuellement 50 % des effectifs au travail. Ils seront 75% en 2025. Leur vision du travail est très différente de leurs aînés nés dans les années 60 à 80. Moins fidèles aux entreprises qui les emploient, ils n’ont pas les mêmes attentes du monde du travail. Pour les attirer et les retenir, les RH doivent donc répondre à leurs multi-aspirations et comprendre leurs attentes très spécifiques.

- s’engager et donner du sens à son travail

La génération Y ne cherche plus uniquement un travail. Elle est en quête de sens. Elle veut adhérer aux valeurs de l’entreprise qu’elle rejoint et partager un objectif commun.  La « raison d’être » de l’entreprise est un critère important dans son choix. De plus en plus sensible aux sujets RSE, elle ne se laissera pas aveugler par des discours marketing. Pour séduire les millenials, l’entreprise doit avoir une démarche sincère dans les valeurs qu’elle prône. Le rôle des RH dans la construction de cette culture d’entreprise est central. L’entreprise n’est plus uniquement là pour faire du business, elle doit également avoir un rôle dans la société.

-  garantir leur employabilité

L’un des challenges des collaborateurs dans les années à venir est de maximiser son employabilité. Ils doivent  construire et mettre à jour continuellement leur projet professionnel. Cette génération n’a pas pour objectif de faire carrière dans une seule entreprise. Elle veut vivre des expériences variées et explorer des domaines différents. Dans un monde où les métiers évoluent à vitesse grand V, les RH devront  accompagner leurs salariés dans l’acquisition de nouvelles compétences (soft skills ou hard skills), en proposant des parcours et des formations adaptés.

- Travailler de manière agile et collaborative

Le monde du travail change. Les salariés sont en demande d’un mode de travail plus flexible. Les jeunes générations veulent travailler en mode projet au sein de petites équipes autonomes parfois sans chef attitré mais pouvant laisser émerger un leader naturel. Une nouvelle façon de voir le travail, qui mise sur la confiance et oblige les RH à mettre en place des organisations plus flexibles en recourant à des contrats différents. mixant parfois des contrats en CDI, CDD et freelance.

Faire face à la digitalisation

La crise sanitaire a montré à quel point la digitalisation fait désormais partie des processus RH. La demande de solutions numériques est de plus en forte du côté des employeurs comme des salariés. Une étude menée par Ernst & Young/EBG en 2019 auprès de DRH a montré que pour 88% des répondants, la transformation digitale représente un enjeu majeur pour plusieurs raisons :

  • Elle permet une amélioration des processus RH avec moins de risque de pertes ou d’oublis d’envois de documents.
  • Elle offre un gain de productivité grâce à l’automatisation des tâches. Les DRH peuvent se consacrer à leur cœur de métier : l’accompagnement des salariés.
  • La digitalisation accompagne l’amélioration de la qualité de vie au travail en facilitant l’accès aux salariés à de nombreuses informations telles que la gestion des congés, RTT, formation, mobilité…. Elle permet également d’améliorer la communication entre les services.
  • Elle donne aux salariés une plus grande flexibilité. Grâce aux outils numériques, le travail est possible partout. Cette liberté de vivre où bon leur semble tout en conservant leur emploi est très attendue et appréciée par la génération Y en recherche d’une meilleure qualité de vie.

  • Enfin, la digitalisation s’intègre dans une démarche RSE. La dématérialisation offre des économies de papier, d’impression et d’affranchissement de l’ordre de 1,10 € à 1,45 € par feuille A4 en couleur. Moins de papier entraîne donc moins de déchets. La digitalisation a donc un aspect écologique non négligeable minimisant l’impact environnemental de l’entreprise.

Mettre la data au service des RH

Le traitement des données est l’une des grandes tendances RH de 2020. Jusqu’ici, les RH utilisaient plutôt cette data pour constater a posteriori ce qu’il s’était passé et le confirmer avec des données.

Aujourd’hui, elle ouvre d’autres possibilités. Grâce aux algorithmes, la data offre aux RH la possibilité d’anticiper des situations et faire ainsi de l’analyse prédictive. Elle permettra par exemple de comprendre les motifs de départ de certains employés, voire de les anticiper et de ne plus ignorer les signes avant-coureurs. Elle aide donc à la prise de décision.

Pour cela, il faudra cependant élargir le registre des données collectées en lançant par exemple des enquêtes de satisfactions sur le management ou sur l’utilisation de certains outils. Pour accompagner cette transformation, la nouvelle réglementation sur le RGPD (Règlement général sur la protection des données) est aujourd’hui là pour rassurer les salariés sur l’utilisation de leurs données.

Se former à l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) va considérablement impacter la fonction RH. L’automatisation et la simplification des processus vont engendrer de nouvelles perspectives en matière de recrutement, d’analyse des données et de relation collaborateur-employeur… Toujours, d’après l’étude d’Axys Consultants de 2019 , seuls 11 % des DRH ont actuellement déployé l’IA dans leur service alors que 75% se disent bien informés quant aux bénéfices de cette nouvelle technologie.

Dans les années qui viennent l’enjeu pour les RH sera donc double : s’approprier l’IA pour construire une stratégie RH moderne et efficace mais aussi préparer les salariés à l’arrivée de l’IA dans leur métier.

Gérer les nouveaux modes de travail

Après avoir été très frileux sur le travail à distance, les services RH ont dû gérer une année avec tout ou partie de leurs collaborateurs en télétravail. La crise a fait faire un bond de géant aux entreprises dans ce domaine. D’après un sondage mené par l’Association nationale des DRH, 74 % d’entre eux pensent pérenniser la pratique à long terme. Elle en a aussi montré les limites. Le 100% remote n’étant pas toujours bien vécu par des salariés en manque de lien social. L’avenir du travail semble s’orienter vers un modèle hybride mêlant présentiel et distanciel. Une évolution qui va dans le sens des envies de la génération Y en demande de liberté et de possibilité de pouvoir travailler où bon lui semble. Les RH vont alors devoir s’adapter :

  • Repenser les stratégies de conduite du changement. Si le télétravail a été subi et géré dans l’urgence en 2020, il devra être pensé et négocié dans le futur. Des entreprises ont déjà réglementé le télétravail dans le cadre d’un accord collectif ou d’une charte d’entreprise.
  • Répondre au défi managérial : pour que le télétravail fonctionne, la confiance est un facteur clé. Le contrôle du travail fait néanmoins partie des notions à redéfinir. Le télétravail a obligé les managers a laissé plus d’ autonomie à leur équipe. Toutefois, cela ajoute aussi une pression supplémentaire aux salariés, qui n’étant plus contrôlés selon leurs heures de présence, seront davantage jugés sur leurs résultats.
  • Répondre au défi technique. Sans outil collaboratif, pas de travail à distance. Les RH vont donc devoir soutenir et accompagner les managers dans l’utilisation et le choix des outils appropriés.

Véritable chef d’orchestre de l’entreprise, le rôle de directeur des ressources humaines est donc devenu primordial pour anticiper et préparer les mutations de demain. D’après Dave Ulrich, co-fondateur d’un cabinet américain de conseil en ressources humaines, le DRH est en train de se positionner en visionnaire qui anticipe les mouvements externes et actionne les grandes transformations internes.

Partager cet article: Link copied to clipboard!

M'inscrire à la newsletter

*Champ requis

Vous aimerez peut-être...

Top 5 des agences de conseil en RH et SIRH

Vous souhaitez être accompagné pour définir votre stratégie RH ? Digitaliser vos processus en interne ?

Formation professionnelle : Comment bien choisir et éviter les arnaques ?

Vous avez besoin de vous former mais vous êtes perdu face à la multitude d’offres !

Office manager : 10 idées originales pour vos fêtes de Noël virtuelles

La fin de l’année est morose. Les réunions Zoom s’enchaînent et vous sentez la fatigue pointée chez vos collaborateurs. Alors avant les vacances, offrez-leur une occasion de relâcher la pression en partageant un moment convivial tous ensemble !