Audit légal : comment choisir son commissaire aux comptes ?_background

Souvent vu d’un mauvais œil par les gérants d’entreprise, le commissaire aux comptes a pourtant un rôle primordial dans la vie des sociétés !

Il doit notamment certifier les comptes et anticiper les éventuelles difficultés financières d’une entreprise. Alors, comment choisir votre commissaire aux comptes ? Quels sont les critères à prendre en compte ? On vous explique tout juste ici 👇

Qu’est-ce qu’un audit légal ?

L’audit légal est une mission de vérification complète des comptes d’une entreprise. Le commissaire aux comptes missionné a pour rôle d’émettre une opinion sur la sincérité des états financiers de l’entreprise.

L’audit légal est rendu obligatoire par la loi sous certaines conditions et selon la forme sociale de l’entreprise. C’est notamment le cas pour les SA, certaines SAS et d'autres entités (grosses associations, certaines SARL). Il est réalisé par un commissaire aux comptes nommé pour 6 ans, ou 3 ans en cas de désignation volontaire.

Le recours à l’audit doit permettre :

  • De garantir que les actionnaires bénéficient d’une égalité de traitement ;
  • D’anticiper et de prévenir les difficultés de l’entreprise ;
  • De permettre la certification des comptes sociaux et/ou des comptes consolidés ;
  • De révéler d’éventuels faits délictueux au procureur de la République.

L’audit met en lumière la solidité de votre entreprise mais aussi son sérieux. C’est un vrai gage de confiance pour vos clients, vos investisseurs et vos partenaires !

Le rôle d’un commissaire aux comptes

Les missions du commissaire aux comptes  

Externe à l’entreprise, le commissaire aux comptes (également appelé CAC) a un rôle d’auditeur légal. Les missions du CAC sont donc encadrées par la loi, ce qui rend son jugement impartial et factuel 💯

Le CAC est très souvent confondu avec l’expert-comptable. Pourtant, ses missions sont différentes et complémentaires :

  • Il certifie les comptes annuels de votre entreprise auprès de l’administration fiscale ;
  • Il valide, ou non, la véracité et la conformité des données financières fournies par l’expert-comptable (par exemple, compte de résultat, bilan) ;
  • Il prévient le procureur de la République en cas de fraudes ou de faits délictueux ;
  • Il assure un rôle de conseil (mais pas d’accompagnant) : s’il constate que la santé financière de l’entreprise entache et compromet la continuité de l’activité, il peut convoquer le dirigeant de l’entreprise pour en discuter.

Le commissaire aux comptes est tenu au secret professionnel : il n’intervient donc pas dans la gestion de l’entreprise.

Quand faire appel à un commissaire aux comptes ?  

La nomination obligatoire d’un commissaire aux comptes dépend de 3 seuils :

  • Le chiffre d’affaires hors taxe de l’entreprise ;
  • Le montant total du bilan ;
  • Le nombre de salariés au cours de l’exercice

☝️ Si vos résultats sont en dessous de ces seuils, la nomination d’un commissaire aux comptes est facultative.

Depuis la loi PACTE du 22 mai 2019, les seuils ont été harmonisés et revus à la hausse. Vous pouvez donc faire appel à un commissaire aux comptes pour plusieurs raisons et à différents moments :

  • Dès la constitution de votre société ;
  • Lorsque vous dépassez les seuils ;
  • En cours d’activité.

✅ La désignation d’un CAC devient également obligatoire en cas de demande en justice des associés minoritaires (s’ils représentent au moins 10 % du capital), ou par un associé au moins dans une SNC (Société en Nom collectif).

Les critères pour choisir son commissaire aux comptes

La notion de confiance

Certaines entreprises ne rencontrent jamais l’expert missionné pour l’audit financier avant que celui-ci n’intervienne... Pourtant, la relation de confiance est essentielle pour instaurer un dialogue régulier avec les dirigeants de l'entreprise. 🕵‍♀ N’hésitez pas à rencontrer votre futur commissaire aux comptes avant de le nommer !

Pensez également à :

  • Vérifier ses compétences et son expérience : réseaux sociaux, site internet, témoignages clients, avis sur notre plateforme Askeet ;
  • Analyser la répartition de son chiffre d'affaires entre ses activités d'expertise comptable et de commissariat aux comptes ;
  • Lui demander le nombre de mandats qu'il a signés.

Son expertise dans votre secteur d’activité

Le DAF (Directeur Administratif et Financier) et/ou le dirigeant de la société peut demander les références du cabinet afin de vérifier leur expertise métier. Un commissaire aux comptes spécialisé dans votre domaine sera un excellent atout et une réelle plus-value pour votre entreprise. Il connaît votre secteur d’activité, le type de clients, les opérations financières que vous réalisez, etc. La mission d’audit légal est ainsi facilitée.

👉 Pensez donc à vérifier l’expertise de l’auditeur, et à analyser le type de mandats qu’il a conduit.

Une structure à taille humaine

Certaines entreprises préfèrent se tourner vers de gros cabinets. Il peut-être néanmoins plus pertinent de privilégier un cabinet dont la taille est en adéquation avec celle de la société auditée.

🚀 Miser sur un cabinet (re)connu ne sera donc pas forcément celui qui vous convient : pour favoriser les échanges et installer une relation de proximité, vous pouvez aussi opter pour un cabinet de proximité et à taille humaine ! Sur Askeet, nous vous mettons en relation avec le prestataire qui correspond exactement à vos besoins.

Partager cet article: Link copied to clipboard!

M'inscrire à la newsletter

*Champ requis

Vous aimerez peut-être...

Carte bancaire professionnelle : le guide pour les chefs d’entreprise

Vous avez besoin d’une carte bancaire professionnelle pour régler les achats de votre entreprise ?

Logiciel de caisse : zoom sur 7 fonctionnalités indispensables !

Généralement intégré à un tiroir-caisse, à un ordinateur ou une tablette, le logiciel de caisse vous permet de gérer tous vos encaissements.

Logiciels de caisse : notre Top 6 des solutions !

Vous avez une boutique physique et vous voulez encaisser vos clients par carte ? Votre équipe est « nomade » et vous cherchez une solution facile d’utilisation ?