Le développement durable en entreprise : quelle place dans la RSE ?

Face à l’urgence environnementale et à la pression des consommateurs, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer le développement durable dans leur politique RSE


Il y a 4 ans, l’ONU fixait 17 objectifs du développement durable (ODD) à réaliser dans les 15 prochaines années (2015-2030). D’après une étude de 2019 du cabinet conseil Price Water Cooper et Global Compact France, les entreprises s’engagent de plus en plus dans le développement durable et reconnaissent la pertinence des ODD pour orienter leur stratégie RSE. 80% des entreprises interrogées estiment que les Objectifs de Développement Durable dynamisent et apportent du sens à leur démarche RSE. « Nous avons la conviction de vivre une accélération de la prise en compte du développement durable comme nous ne l’avions jamais perçu sur les 25 dernières années de notre activité de conseil en RSE », explique Emilie Bobin, associé au département développement durable de PwC France.


Le développement durable en entreprise : une opportunité pour les marques

Cependant, le tableau n’est pas si rose et de nombreuses marques, ont encore du mal à engager leur entreprise dans le développement durable. Elles n’y voient pas leur intérêt et ne comprennent pas ce qu’elles peuvent y gagner. Pourtant, d’après une étude de France stratégie, les marques ayant une politique de développement durable seraient 13% plus productives que les autres. Elles optimisent mieux leurs coûts, elles innovent et se différencient de la concurrence, créent une relation de confiance avec leurs fournisseurs, renforcent leur image de marque. Dernier point et non des moindre, les acteurs de la finance y sont de plus en plus sensibles. Afficher une politique de développement durable peut être un point gagnant dans la recherche d’investisseurs.


Le développement durable en entreprise est en train de changer d’échelle

Dernièrement, un géant de l’informatique et pas des moindre, Microsoft, a annoncé dans un communiqué : "D’ici 2030, Microsoft aura un bilan carbone négatif et d’ici 2050, il éliminera de l’environnement tout le carbone que l’entreprise a émis soit directement, soit par la consommation électrique depuis sa création en 1975". Microsoft va dégager 1 milliard d’euros pour arriver à cet objectif. Un engagement fort et très ambitieux qui séduira sans doute les consommateurs en demande d’actions concrètes en matière d’environnement. Les clients ont compris le pouvoir et l’impact de leur carte bleue sur le réchauffement climatique. Le développement durable en entreprises est en train de changer d’échelle. « Cette montée en puissance des ODD illustre selon nous le besoin de sens que recherche l'ensemble des acteurs de la société, entreprises incluses. Les ODD permettent d'exprimer ce sens en clarifiant les réels impacts qu'ont les entreprises sur l'ensemble de leur environnement. Celles qui sauront le comprendre et le mesurer seront les entreprises de demain », ajoute Emilie Bobin. 


Placer le développement durable au cœur de sa politique RSE est un défi à relever pour la planète mais aussi pour la croissance de son entreprise. 

Pour ne pas être taxées de greenwashing, les marques vont donc devoir aller beaucoup plus loin dans leurs objectifs de développement durable, jouer la transparence et donner des preuves de leurs actions réelles pour limiter leur impact sur le réchauffement climatique. Placer le développement durable au cœur de sa politique RSE est un défi à relever pour la planète mais aussi pour la croissance de son entreprise. Par exemple, l’analyse des critères RSE dans les appels d’offres montrent que les donneurs d’ordre y prêtent de plus en plus attention. Le marché est en attente de bonnes pratiques dans le domaine du développement durable. 

Faites-vous accompagner par un cabinet conseil en développement durable

Cependant définir une stratégie de développement durable en entreprise ne se fait pas en un claquement de doigt. Cela demande une réflexion en amont. Il est important d’étudier les priorités selon les enjeux de son secteur d’activité et la taille de son entreprise.  Pour être réellement efficace, la démarche RSE doit être portée au sein de chaque service. Pas seulement dans les éco-gestes (économie d'eau, d'énergie, de papiers ou autres) mais aussi dans la pratique des différents métiers. Une équipe, un collectif de collaborateurs, une direction RSE doit s’y atteler. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un cabinet conseil en développement durable qui vous guidera dans votre démarche. 

Si vous cherchez un cabinet de conseil en RSE, venez faire un tour sur Askeet et trouvez le prestataire qui vous convient en quelques questions.