Différences entre expert-comptable et commissaire aux comptes

Acteurs majeurs de la vie de votre entreprise, l’expert-comptable et le commissaire aux comptes sont deux professionnels souvent confondus. Si le premier accompagne régulièrement les dirigeants sur la gestion financière de leur activité, le second est un prestataire qui intervient plus ponctuellement. Alors, quelles sont les différences entre l’expert-comptable et le commissaire aux comptes ? Un expert-comptable peut-il être commissaire aux comptes ? Nous faisons le point sur toutes ces questions !

Vous cherchez un expert-comptable indépendant pour vous conseiller ? Sur Askeet, nous avons répertorié les meilleurs professionnels du marché. Remplissez le formulaire, nous nous chargeons du reste !

L’expert-comptable : le conseil et l’accompagnement des entreprises

Le titre d’expert-comptable (EC)

Pour obtenir le titre d’EC, et s’inscrire à l’Ordre des experts-comptables, le cursus dure généralement 9 ans. Plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Être titulaire d’un DSGC (Diplôme Supérieur de Gestion et de Comptabilité) ;
  • Effectuer 3 ans de stage en entreprise ou au sein d’un cabinet ;
  • Obtenir un DEC, c’est-à-dire un Diplôme d’Expertise Comptable :

Les missions de l’expert-comptable 

Tenue de la comptabilité, clôture des comptes annuels, réalisation du bilan de votre société … les prestations de l’expert-comptable sont multiples, régulières et dépendent de sa lettre de mission. Son but ? Attester de la cohérence et de la vraisemblance des comptes annuels de l’entreprise auprès du service des impôts. Son mandat se renouvelle par tacite reconduction.

Partenaire quotidien des sociétés, ce professionnel des chiffres joue le rôle de conseiller auprès des dirigeants. Il pourra vous accompagner dans la prise de décisions fiscales et financières, dans le changement de statut juridique ou dans la gestion du personnel. Certains cabinets d’expertise-comptable peuvent se charger de la rédaction des fiches de paie de vos collaborateurs, des contrats de travail lors de l’embauche ou des déclarations sociales.

Bon à savoir : en relation permanente avec votre expert-comptable, vous serez amené à nouer une relation de proximité et de confiance avec lui.

Pour en savoir plus : Comment bien choisir son expert-comptable ?

Le commissaire aux comptes : une mission de contrôle

Le titre de commissaire aux comptes (CAC)

Pour devenir CAC, l’expert-comptable doit être inscrit à l’Ordre des experts-comptables et avoir réalisé un stage de deux ans auprès d’un commissariat aux comptes. Cette durée est portée à trois ans pour les étudiants titulaires d’un Master en comptabilité, gestion et finances et ayant validé un DEC.

Les missions du commissaire aux comptes 

Le commissaire intervient ponctuellement dans le cadre d’une mission légale encadrée par la loi. Son intervention est d’ailleurs régie par le Code du Commerce. Il passe après l’expert-comptable pour contrôler et certifier légalement les comptes de l’entreprise. 

Impartial, il s’assure de la régularité et de la sincérité des comptes annuels grâce à une procédure très stricte : l’audit légal. S’il ne peut jamais s’immiscer dans la gestion de votre société, il peut cependant émettre des recommandations. Notez que son mandat se limite le plus souvent à six exercices comptables.

Ses compétences lui permettent également d’accomplir des vérifications spécifiques. Tenu au secret professionnel, il peut ainsi établir un rapport en cas d’augmentation ou de réduction du capital social ou de paiement du dividende en actions.

Pour en savoir plus : quelles sont les missions d’un commissaire aux comptes ?

Attester les comptes ou certifier les comptes : quelles différences ?

Chaque année, l’expert-comptable vient attester de la cohérence les comptes annuels de l’entreprise, auprès de l’administration fiscale. De son côté, le commissaire aux comptes a pour mission de certifier les comptes annuels en réalisant un audit légal. Celui-ci a donc une valeur officielle.

Un expert-comptable peut-il être commissaire aux comptes ?

Le commissariat aux comptes est généralement considéré comme une branche de l’expertise comptable. 

Inscrit à l’Ordre des experts-comptables, le commissaire aux comptes est donc, obligatoirement, un expert-comptable par sa formation. Par contre, l’inverse n’est pas toujours le cas. Cette double spécialisation de certains professionnels a tendance à renforcer la confusion entre les deux métiers.

Bon à savoir : attention, vous ne pouvez pas choisir le même professionnel pour effectuer l’expertise-comptable et le commissariat aux comptes.

Inscription
Newsletter

Merci ! Nous vous tiendrons informé(e) !
Oups. Une erreur est survenue. Merci de recharger votre page et recommencer :)