Des salariés heureux qui aiment leur entreprise et en sont fiers, vous en connaissez ? Si, si, on vous assure, ça existe…  et ils sont même de plus en plus nombreux, si l’on en croit la dernière étude 2019 « Great place to work » publiée le 2 avril dernier. Vous aussi, vous aimeriez faire partie de ces entrepreneurs qui rendent leurs salariés heureux ? Du grand groupe à la start-up, voici quelques bonnes pratiques mises en place par le top 10 des entreprises où il fait bon travailler.


Vous pensez qu’il suffit de mettre un baby foot, 3 plantes et d’organiser un apéro tous les vendredi soir pour faire de vous une Best Workplaces® ?

« Ce qui distingue une table de ping pong d’une vraie démarche de qualité de vie au travail, c’est cette volonté réelle, impulsée et incarnée par les leaders de développer un modèle d’organisation qui considère ses collaborateurs comme des individus riches d’un potentiel unique et source de performance », explique Patrick Dumoulin, président du cabinet Great place to Work France, qui vient de sortir l’édition 2019 de son étude du même nom. « Demain, les organisations seront des Great Places to Work ou ne seront plus. Pour survivre, elles doivent innover en permanence », ajoute-t-il.

On est d’accord, mais concrètement, on fait comment ?


Ecouter vos collaborateurs

Fini les projets qui viennent seulement d’en haut. Ecouter ses collaborateurs peut aussi être une bonne idée. « Ne pas mettre les gens dans les cases, c’est aussi identifier tout le potentiel de chacun pour ne pas passer à côté des talents », estime Patrick Dumoulin. Ainsi dans le cabinet de recrutement Hays, « en matière de bien-être, les idées sont venues de l’écoute de nos collaborateurs », relève Nicholas Ling directeur général de Hays Paris au Figaro Décideurs. Pour cela, une boîte à lettre électronique est à leur disposition pour faire remonter leurs idées et un sondage est réalisé chaque année pour détecter ce qui marche et ce qui ne marche pas. Du côté de Krys Group, les collaborateurs sont régulièrement impliqués dans les changements d’organisation.

« La clé d’un changement réussi passe forcément par la consultation des équipes », résume fort bien Nathalie Varenne-Woelflé, DRH du groupe.

Nous sommes bien passés à l’ère du collaboratif. Au cas où vous auriez encore un doute.

💡💡💡On vous aide à mettre en place les bons outils 🚀?
-
Réseau social d’entreprise
-
Plateforme de feedback collaborateurs


Miser sur la transparence

Nous sommes aussi passés à l’ère de la transparence. Le fabricant de Sirop Britvic, propose à une douzaine de leurs salariés, une discussion à bâton rompu d’1h30 avec deux membres du comité exécutif.

« Notre objectif est de rendre le comité de direction plus accessible, d’avoir des remontées d’informations et des suggestions du terrain et de communiquer autour de la stratégie de l’entreprise », explique Élodie Jeanningros, DRH de Britvic France.

Pas de cachoteries non plus chez Web-atrio. Non seulement les résultats de l’entreprise sont transparents mais des comités de salariés attribuent entre eux les augmentations. Enfin, chez Les Furets.com, la direction présente chaque mois, les chiffres de l’entreprise, l’avancée des projets en cours, et ceux à venir. « Ici, les échecs et les réussites sont collectifs », note Hamid Benamara, le dirigeant. La transparence concerne également les objectifs : ceux des employés comme ceux des dirigeants. Tout le monde a le droit de connaître les objectifs de sa hiérarchie, ce qui aide aussi à une meilleure compréhension des priorités qui nous sont fixées !


💡💡💡 Ca semble compliqué ? Rassurez-vous, il y a quelques solutions pour rendre votre organisation plus transparente très rapidement !
-
Outil de suivi et partage des objectifs
-
Plateforme de gestion projets
-
Plateforme de partage des connaissances


Inspirer et redonner du sens

Quête de sens, adhésion à des valeurs, les salariés veulent s’engager autour de projets et pour des entreprises qui leur donnent envie de se lever le matin. Salesforce France, N°2 du palmarès, a eu l’idée inspirante de développer le modèle 1-1-1 : 1 % du temps, 1 % des produits et 1 % de la capitalisation. Sept jours par an sont offerts à chaque salarié pour aider la cause de leur choix. 80 salariés sont ainsi partis construire des lampes solaires dans des villages isolés du monde. D’autres ont offert leur temps de bénévolat au restaurant solidaire reffetorio « Madeleine à Paris ». Dans un autre genre, SAP, propose depuis 2018 le programme intrapreneurial « 1 billion lives » qui permet de développer un projet sociétal innovant au sein de l’entreprise. Si le projet est sélectionné le salarié est détaché dans un incubateur interne pendant un à deux ans. Ca, ça donne envie de se lever le matin ! Non ?


Former et faire évoluer les salariés

Pour former et faire évoluer leurs salariés, les entreprises ne manquent pas non plus d’imagination ! Comme SAP qui propose un « Vis ma vie » de juriste, de responsable des achats, chargé de com…avec leur programme « Fellowship program ». Le jeu consiste à découvrir d’autres métiers au sein même de l’entreprise. L’éditeur de logiciel permet à ses salariés une immersion au sein d’autres services qui peut durer de un à 6 mois. Une cinquantaine de salariés ont passé le cap en 2018.

« Ils découvrent de nouveaux métiers ou de nouvelles pratiques, développent leur réseau, leur créativité, leur employabilité, peuvent se préparer à une éventuelle mobilité interne », résume Caroline Garnier, directrice des ressources humaines de SAP France.

💡💡💡 Et nous, on trouve ça top. Donc on aimerait vous aider à vous outiller sur le sujet !
-
Les meilleures plateformes de formation
-
Les logiciels de gestion des talents


Quelques autres idées pour enrichir votre plan d'action "Great Place to work"?

Travaillez la marque employeur pour développer le sentiment d’appartenance et la fierté de tous vos collaborateurs.

La reconnaissance est un puissant driver de motivation pour vos collaborateurs. Mettez en place certains outils de reward ou solutions de gamification pour récompenser les collaborateurs les plus performants et créer une saine émulation.

Le bien-être au travail : un terme certes tarte à la crème mais qui, utilisé avec authenticité, peut faire des miracles. Sport, restauration/catering, aménagement des espaces de travail, services qui facilitent la vie des collaborateurs : faites votre choix.

Le teambuilding se réinvente. Il est important de célébrer les succès, les faits marquants de votre entreprise. Il ne s’agit plus d’aller faire un cours de cuisine ou de char à voile entre collègues ! Les idées ne manquent pas aujourd’hui pour susciter et concilier bonne humeur, esprit d’équipe, et challenge.

Enfin, l'organisation du travail et l'introduction d'une certaine dose de flexibilité peut avoir des effets à très court terme sur le ressenti de vos collaborateurs ? Pourquoi ne pas casser la routine et optimiser les temps de transport de vos collaborateurs en les autorisant, un jour par semaine, à travailler depuis un lieu tiers. Si travailler à domicile n'est pas toujours possible, rejoindre un espace de coworking peut être très bénéfique sur sa productivité et sa créativité.