Audit des Ressources Humaines : le guide étape par étape !

La première richesse d’une entreprise est son capital humain. Les collaborateurs sont le moteur du développement, bien avant les outils et les stratégies. Il faut donc à tout prix préserver et gérer sainement ses ressources humaines. Le diagnostic RH permet d’avoir une vision globale des pratiques en place. Quelles sont les étapes d’un audit RH ? Faut-il le réaliser en interne ou faire appel à un cabinet d’audit en RH ? Suivez le guide !

Vous cherchez une agence de conseil en gestion des ressources humaines ? Askeet vous met en relation avec les meilleurs prestataires du marché. Remplissez le formulaire, on s’occupe du reste ! 

Audit RH : définition et enjeux pour l’entreprise

Qu’est-ce qu’un audit des ressources humaines ?

L’audit RH, également appelé audit social, consiste en un ensemble de techniques et d’outils permettant d’analyser la manière dont l’entreprise gère ses collaborateurs. Ce diagnostic sert à évaluer les écarts potentiels entre les dispositions légales en vigueur et les pratiques mises en place par les équipes RH.

L’audit social s’inscrit dans une démarche globale, celle de l’accompagnement au changement. Une société peut donc demander un audit RH à titre préventif ou à titre curatif, lorsqu’une situation se détériore. Dans le second cas, il faudra intervenir le plus rapidement possible pour éviter des procédures longues et coûteuses en cas de conflit.

Pourquoi faire un audit RH ?

L’objectif principal d’un diagnostic des ressources humaines est d’aider les entreprises à intégrer les référentiels RH en vigueur (normes, Code du travail, etc.) et à instaurer un climat de confiance entre les équipes. Ce diagnostic social permet également :

  • D’anticiper l’avenir et de comprendre la réaction à adopter en cas de problème ;
  • D’identifier les bons comportements de l’entreprise en matière de RH ;
  • De réaliser des économies significatives en prévenant les risques professionnels et sociaux (absentéisme, turnover, grèves ou accidents du travail) ;
  • De réduire les menaces de conflits et de contentieux ;
  • De mettre en place des axes d’amélioration pour que l’entreprise soit conforme à la loi en matière de gestion des ressources humaines.

Les différentes étapes d’un audit RH

La préparation du terrain

Le but de cette étape est de comprendre le contexte de l’entreprise (secteur d’activité, date de création, effectif, organisation du travail, etc.). Il faudra également :

  • Définir les raisons de la mise en place d’un audit RH : quelle est la situation actuelle ? Quelle est l’urgence ? Quelles sont les attentes de la structure ? ;
  • Déterminer la thématique précise de cet audit social ;
  • Détailler les objectifs à atteindre ;
  • Établir les critères quantitatifs et qualitatifs de l’audit social ;
  • Puis, enfin, définir une stratégie de réalisation : qui interroger ? À quel moment ? De quelle façon ?

La phase de réalisation

C’est le moment de l’analyse sur le terrain. Le consultant indépendant ou l’agence de conseil en RH va donc récolter :

  • Des données quantitatives : il va s’intéresser à la répartition hommes-femmes, au taux d’absentéisme, de turnover ou au nombre d’accidents du travail ;
  • Des données qualitatives : il va tâcher de comprendre ici la culture d’entreprise, la communication interne, le processus de recrutement ou encore le système dédié à la formation ;
  • Des données légales : il va regarder du côté du règlement du travail, des procédures mises en place en cas d’absence, etc.

L’audit des ressources humaines s’effectue sur le terrain. Le consultant va donc interroger les salariés afin de recueillir les données nécessaires. Le plus souvent, il s’agit d’entretiens individuels couplés à des ateliers collaboratifs.

Il va ensuite analyser les résultats puis élaborer un plan d’action pour le DRH et son équipe, tout en priorisant les éléments à corriger.

La phase de restitution

La rédaction d’un rapport viendra clôturer l’audit RH. Ce livrable, remis au DRH ou chef d’entreprise suivant la taille de la structure, doit énoncer clairement les bonnes pratiques, les comportements à risque ainsi que les recommandations. Le document doit être concret afin d’aider les équipes à modifier ou optimiser les méthodes de gestion RH.

Audit RH : pourquoi choisir un cabinet de conseil en ressources humaines ?

L’audit des ressources humaines peut être effectué par votre équipe RH, si vous avez le temps et les talents nécessaires en interne pour le réaliser. Néanmoins, nous vous conseillons vivement de confier cette mission à un tiers, qu’il s’agisse d’un consultant indépendant, d’un cabinet ou d’une agence de conseil en RH.

La raison ? En faisant appel à un prestataire, vous garantissez la neutralité de votre audit RH. Ce professionnel de la gestion du capital humain dispose d’un œil extérieur sur la situation, peut prendre le recul nécessaire et analyser les pratiques au sein de votre entreprise. Cela limite nettement les conflits d’intérêts !

Pour en savoir plus : comment choisir son cabinet de conseil en RH ?

Inscription
Newsletter

Merci ! Nous vous tiendrons informé(e) !
Oups. Une erreur est survenue. Merci de recharger votre page et recommencer :)